DIPLÔME ET DÉBOUCHÉS

OBJECTIFS

Le diplôme de l’ICM, obtenu à l’issu des 2 ans de formation et de la validation des examens de 1ère et 2ème année, est délivré par un Institut d’Enseignement Supérieur Privé. Il présente ainsi toutes les qualités d’une formation professionnelle (reconnaissance dans les milieux professionnels liés aux domaines enseignés et facilitation de l’insertion professionnelle, valorisation des acquis…) tout en permettant d’acquerir un savoir théorique précieux, permettant une meilleure connaissance des phénomènes criminels, une valorisation du dossier personnel d’orientation professionnelle mais aussi, pour ceux qui le souhaitent, pouvant aider à la préparation de certains concours ou Masters*.

En effet, la Criminologie est considérée, en France comme une spécialité, non comme une profession (elle ne donne lieu à aucun titre reconnu). C’est un secteur d’activités recouvrant tout ce qui a trait à l’étude, l’analyse, la compréhension, au traitement et à la prévention des phénomènes ou comportements criminels. Il s’agit ainsi d’un savoir (ensemble de connaissances théoriques) aussi bien que d’un domaine d’intervention(savoir théorique utilisé dans la pratique).

Ainsi, de nombreuses professions ou domaines professionnels sont utilisateurs du savoir criminologique et les débouchés sont donc aussi nombreux que variés :

Cette diversité implique que les futurs professionnels amenés à évoluer dans ces secteurs, reçoivent une formation spécialisée et pluridisciplinaire que le seul cursus universitaire ne permet pas.
C’est pourquoi l’ICM propose un enseignement complet et professionnalisant, s’articulant autour d’interventions théoriques et pratiques et ce afin de permettre à nos inscrits une acquisition de connaissances et des possibilités d’insertion professionnelle optimales.

Les enseignements sont donc dispensés de manière interactive, s’appuyant sur :

Des discussions et des échanges entre  étudiants et intervenants, autour de questions concrètes comme les débouchés professionnels ; l’actualité criminelle (Profilage criminel, « serial killers », violences urbaines, suggestibilité des témoins…) ;  la déontologie ou les réalités du terrain…

– Une initiation à la recherche en sciences humaineset plus spécifiquement en criminologie articulée autour de cours de méthodologie (méthodologie de l’entretien en psychologie ; initiation à l’épistémologie ; méthodologie de la rédaction de rapports, articles et mémoires …) avec des conseils individuels et des groupes de travail.

L’objectif général étant d’amener les étudiants à réfléchir sur le phénomène criminel à travers sa diversité et sa complexité, sur l’actualité,  ainsi que sur les perspectives et le rôle de la criminologie en vue d’une meilleure insertion professionnelle.

cours-univers-carceral-ICM2

DÉBOUCHÉS

« L’application et l’élaboration des normes pénales vous intéressent, de même que les effets et la prévention du crime ? Vous souhaitez intervenir auprès de clientèles judiciarisées et comprendre la relation d’aide aux victimes ? Vous devriez alors sérieusement songer à devenir criminologue ! »

(Extrait du Site web de l’Université de Montréal http://crim.umontreal.ca/accueil/)

Même si il n’y a pas en France une profession nommée « criminologue » comme au Canada, un grand nombre d’activités professionnelles dans notre pays relèvent également de l’étude, du traitement ou de l’analyse du phénomène criminel. Les hommes ou les femmes évoluant dans ces professions seraient d’ailleurs pour la plupart qualifiés de criminologues dans les pays où ce titre est reconnu.

Notons que les contenus varient peu et les objectifs restent les mêmes que dans ces pays. Seul le regroupement sous un même nom diffère.

Ainsi, l’ICM vous propose de favoriser votre accès à ce vaste secteur d’activités dont voici un bref aperçu :

Les métiers de la Police ou de la sécurité :

Police et Gendarmerie nationale*, Politiques criminelles ou de prévention de la délinquance ; Politique de la ville ; Métiers de la sécurité…

*L’entrée dans les forces de Police ou Gendarmerie se fait par voie de concours. La formation que nous proposons à l’ICM apporte une réelle plus-value à la préparation de ces concours et favorise ensuite grandement l’évolution en interne dans ces corps de métiers .

-> Bacheliers souhaitant intégrer un corps de police ou gendarmerie sans effectuer de longues études ou titulaires du bac souhaitant se réorienter* :

  Les concours de gardien de la paix ou de sous-officier de gendarmerie requièrent un Niveau Bac  : le fait de suivre la formation ICM permet une bonne préparation sans obligatoirement passer par de longues études.

Une inscription parallèle en Université est conseillée pour les bacheliers mais non obligatoire pour réussir ces concours.

Milieu carcéral :

Aide à la préparation des concours de CIP (conseiller d’insertion et de probation)…

Aide aux victimes :

Dans les services d’aide aux victimes en commissariats, associations, auprès de la DDAS….

>>> En 2014, deux étudiants diplômés de l’ICM ont été embauchés dans une association d’aide aux victimes : leur diplôme ICM a fait la différence par rapport aux autres postulants !!

Psychologie pénale, « Psychocriminologie » :

Pour les Etudiants en Psychologie :

>>> A ce jour, 9 étudiants sur 10 ayant suivi la formation ICM ont été acceptés dans le Master de Psychologie spécialité Criminologie ou sciences criminelles auquel ils avaient postulé.

Personnes souhaitant intégrer une cursus de Psychologie à l’Université par équivalence : sous certaines conditions, possibilité d’intégrer un tel cursus par équivalence (directement en L2, voire en L3) dans certaines universités, après avoir suivi la formation ICM.

Psychologues en titre récemment diplômés ou souhaitant se réorienter :

>>> Chaque année l’ICM permet à des psychologues d’intégrer un secteur en lien avec la justice et/ou les sciences criminelles !

Autres débouchés possibles  :

Intervenants d’action sociale, socio-judiciaire (composition ou médiation pénale…) ou socio-éducative  (Prévention en milieu scolaire…) ; Assistants de justice ; Délégués au Procureur ; Justice pénale internationale ; Magistrature ; Contre-enquête pénale ; Enquêtes sociologiques et/ou statistiques ; «Consulting » ; journalisme d’investigation ; Formation …

 Au cours de votre formation à l’ICM, des intervenants spécialisés en Orientation, Insertion ou recrutement vous aideront à affiner et à personnaliser votre projet professionnel afin de favoriser votre insertion dans le secteur d’activités que vous souhaitez. 

NB : l’ICM est un institut d’enseignement privé, il ne donne pas d’équivalence LMD mais peut vous aider à intégrer un cursus LMD en sciences humaines…

ORGANISATION DES COURS

La formation totalise entre 280 et 300 heures sur 2 ans 

Les cours sont dispensés un à deux week-end (samedi – dimanche) par mois à partir d’octobre entre 9h30 (au plus tôt) et 18h00 (au plus tard).

La présence aux cours est fortement recommandée pour un suivi optimal de la formation.

Ainsi, 3 demi-journées d’absence non justifiées  sont tolérées tout au long de l’année, au-delà, l’inscrit devra fournir des justificatifs. A défaut, l’année de formation pourra ne pas être validée.

Certaines dates  ou horaires de cours pourront être modifiées en  cours d’année en fonction des disponibilités des intervenants. L’ICM veillera à en informer les étudiants le plus tôt possible le cas échéant.

En cas d’indisponibilité majeure d’un intervenant en cours d’année, l’ICM se réserve de  faire dispenser le cours prévu par un autre enseignant délégué ou conseillé par l’intervenant en titre, ou de reporter le cours avant le début des cours de l’année de formation suivante.

N.B. : Pour des raisons pédagogiques, L’I.C.M. ne dispense pas d’enseignement à distance

MODALITÉS D'EXAMEN DE 1ère ANNÉE

Examens sur table

Une session d’examens  sur table est organisée chaque année le dernier week-end de juin ou le 1er week-end de juillet, se déroulant sur une journée. Sous forme de questions de réflexion ou dissertation.

Une session de rattrapage sera organisée pour ceux qui n’ont pas validé leur année sous forme d’écrits ou oraux au mois de septembre et/ou de devoirs à effectuer à domicile pendant l’été et à rendre début septembre.

Rapport de recherche

Il sera demandé aux étudiants d’effectuer un rapport de recherche (15-20 pages) avec sujet libre dont le thème devra s’inscrire dans le domaine de la Criminologie, à remettre le jour des examens.

L’objectif de la rédaction de ce rapport est de permettre aux étudiants de développer une réflexion critique sur un sujet qui les intéresse, en lien avec les phénomènes criminels et de les initier à la recherche dans le domaine de la Criminologie.

MODALITÉS D'EXAMEN DE 2ère ANNÉE

Un examen sur table sera organisé le dernier week-end de juin ou le 1er week-end de juillet, comportant des questions transversales sur les matières les plus enseignées et les plus importantes en nombre d’heures de la seconde année.

2 rapports de recherche  d’une trentaine de pages seront à remettre fin septembre.